1 oct. 2017

courber l'échine...

 



Rose ruisselante sous l'ondée,
à l'instar du roseau de la fable,
tu inclines bien bas ton échine.
C'est pour mieux le ciel fronder,
quand il sera de nouveau aimable
et qu'aura cessé la pluie divine.
Ainsi auréolé de rosée
ton noble front inaltérable
relèvera l'éclat de ta mine.



La Ronsard

Comme dans un rêve
Elle est là.
Offerte à la pluie.
Offerte à la rosée.
Aux baisers du temps qui passe
Et lui donne ses couleurs,
Son apparence festonnée
Glacée, perlée de gouttes
De gouttelettes, de broderies infimes.
Elle est là, lourde de pétales
Pourtant si légers
A peine rosés, à peine retournés,
Crémeux pour l’essentiel.
L’eau se joue de sa chair tendre
Glisse ou s’incruste, se pavane, bulle et
S’arrondit. Offerte aux regards,
La Ronsard,
La diva des jardins
Raffinée et cabotine
Lorsque nous l’effleurons de nos deux mains
Se joue du soleil, se joue de l’automne
Où elle apparaît, une dernière fois,
Pour une ode à la beauté.









Rose belle rose
A penché son cou gracile
Sous le poids de la pluie
Gracieuse comme personne
Délicate et parfumée
Ourlée de tendresse
Passagère
Elle emporte avec elle
La douceur des amours
Que la vie perfide
A brisé


 
Sous le vent d'octobre
rose arrosée de rosée
le col tu ne ploies


 Pétales froissés
sous les rafales d'octobre
perlés d'eau renaissent

Miss Yves


Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.
Pierre de Ronsard

Pétales perlées de pluie
le poids de l'eau
lui fait courber la tête
chavirer le coeur
mais la roses, même ainsi
reste belle.


27 commentaires:

  1. Rose ruisselante sous l'ondée,
    à l'instar du roseau de la fable,
    tu inclines bien bas ton échine.
    C'est pour mieux le ciel fronder,
    quand il sera de nouveau aimable
    et qu'aura cessé la pluie divine.
    Ainsi auréolé de rosée
    ton noble front inaltérable
    relèvera l'éclat de ta mine.


    Pure merveille cette ballerine rose parée de perles cristallines, saluant bien bas son public. Les dentelles de son tutu sont d'une finesse incroyable !

    Enchantée de te retrouver chère Fifi, j'espère que tu as bien profité de ton escapade.
    Bises un peu frisquettes, avec ce temps au diapason du calendrier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia pour cette "rose ruisselante" ♥♥ J'avais cherché en vain une citation pour cette tête courbée. J'avais bien trouvé une citation de La Bruyère mais je la trouvait quelque peu condescendante :-)
      Nous avions éteint le chauffage et rallumé depuis. Comme dit, c'est de saison et moins problématique que les fortes chaleurs que nous n'aimons guère, toutes les deux.
      Bises pour une belle semaine automnale.

      Supprimer
  2. Que ces images sont belles !
    Bravo l'artiste, j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. Rose belle rose
    A penché son cou gracile
    Sous le poids de la pluie
    Gracieuse comme personne
    Délicate et parfumée
    Ourlée de tendresse
    Passagère
    Elle emporte avec elle
    La douceur des amours
    Que la vie perfide
    A brisé


    Merveilleuse fleur, une Pierre de Ronsard, peut-être
    Zoubis Fifi

    RépondreSupprimer
  4. C'est trop beau Fifi, les roses en larges de pluie ou de rosée, c'est un régal. Bisous
    Tu vois, je reçois bien ta news

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, Marie. Je suis contente. Merci d'avoir résolu le problème.

      Supprimer
  5. Sous le vent d'octobre
    rose arrosée de rosée
    le col tu ne ploies

    RépondreSupprimer
  6. Accueillir la pluie bienfaisante pour mieux boire la vie...
    Merveilleuse photo Fifi!
    Belle semaine à toi et bravo l'artiste!

    RépondreSupprimer
  7. Pétales froissés
    sous les raffales d'octobre
    perlés d'eau renaissent

    RépondreSupprimer
  8. Superbe !

    [ Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
    Comme à ceste fleur la vieillesse
    Fera ternir vostre beauté.
    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/pierre_de_ronsard/mignonne_allons_voir_si_la_rose.html ]

    RépondreSupprimer
  9. Peu à peu, elles aussi perdent de la vigueur...:-))
    Elle plie mais ne se rompt point; nous non plus!

    RépondreSupprimer
  10. Oh! Fifi! C'est tellement beau :-) Les perles leur vont à merveille. C'est un enchantement. Un grand merci pour ces beautés.
    Mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
  11. La première photo est de toute beauté.

    RépondreSupprimer
  12. pleurs de fleur... perles de bonheur...

    RépondreSupprimer
  13. Merci Fifi, Dussarrat c'est avec deux r (hihi), pas de souci ma belle
    Bisous +++++

    RépondreSupprimer

  14. Pétales perlées de pluie
    le poids de l'eau
    lui fait courber la tête
    chavirer le coeur
    mais la roses, même ainsi
    reste belle.

    Bises

    RépondreSupprimer
  15. courber l'épine...

    RépondreSupprimer
  16. "courber l'épine" que c'est joli chère louve. Une chouette idée... s'en inspirer.

    RépondreSupprimer
  17. à vous tous, je retourne vers mes devoirs de grand-mère...j'afficherai les textes et viendrai vous voir au fil du temps quand j'aurai un peu de temps :-)

    RépondreSupprimer
  18. Une rose en robe de temps : aurore et rosée... Très certainement une Pierre de Ronsard (et je ne suis pas la seule à le dire) c'est une rose généreuse bien remontante qui a été primée, que l'on connait dans tout les jardins du monde. Selon la terre ou l'emplacement, l'ensoleillement elle se montre changeante. Son gros défaut est de ne pas aimer la pluie qui empêche ses boutons d'éclore et d'avoir une tige trop frêle c'est pourquoi elle se courbe, ceci dit cela n'est pas trop un problème puisque c'est une grimpante et q'elle se tourne ainsi vers nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouch ! Les devoirs de grand'mère m'ont menée à Paris hier soir, cette nuit et ce matin ! Mais quel bonheur de voir les petits bras se tendre vers moi à la crèche et d'avoir droit à la lecture du livre d'école (bon porter le cartable du grand et de sa copine c'est moins drôle. Ces cartables même en CP pèsent du plomb)

      Supprimer
  19. Oh! que c'est beau. j'en reste sans voix. Je reviendrai. J'emporte Cette vision de la rose Ronsard dans ma nuit. Un rose que j'aime beaucoup d'emblée, même lorsqu'elle n'est pas sublimée par la rosée ou la pluie.
    Je t'embrasse, Fifi.

    RépondreSupprimer
  20. La Ronsard

    Comme dans un rêve
    Elle est là.
    Offerte à la pluie.
    Offerte à la rosée.
    Aux baisers du temps qui passe
    Et lui donne ses couleurs,
    Son apparence festonnée
    Glacée, perlée de gouttes
    De gouttelettes, de broderies infimes.
    Elle est là, lourde de pétales
    Pourtant si légers
    A peine rosés, à peine retournés,
    Crémeux pour l’essentiel.
    L’eau se joue de sa chair tendre
    Glisse ou s’incruste, se pavane, bulle et
    S’arrondit. Offerte aux regards,
    La Ronsard,
    La diva des jardins
    Raffinée et cabotine
    Lorsque nous l’effleurons de nos deux mains
    Se joue du soleil, se joue de l’automne
    Où elle apparaît, une dernière fois,
    Pour une ode à la beauté.

    RépondreSupprimer
  21. Elle n'en fait que plus ressortir ses parfums lorsque, légèrement courbés à notre tour, nous tentons d'en retenir les effluves qui ne remonteront, nous le savons trop bien, qu'au printemps prochain.

    RépondreSupprimer
  22. Quelle délicatesse! Avec ces gouttes d'eau, elle semble pleurer la fin de l'été. Ta photo est superbe et pleine de poésie. Elle m'émeut beaucoup. Je t'embrasse ma chère Fifi et te souhaite une belle soirée.

    RépondreSupprimer

Archives du blog