29 juil. 2017

myrtilles...



 Voilà ce qui nous attendait à notre arrivée...




 mais auparavant...



 il avait fallu les cueillir ...



dans ce grand champ boisé...




les copines ont mélangé : farine, beurre, 1 œuf....pour faire une pâte sablée,
Anne a soigneusement étalé la pâte avec ses mains dans le moule...
Et devinez ?
________


Dans ta pâte ordinaire
Tu mets de l'or
Dine
Air
Une pâte sablée aux petits bouts des doigts
ET ces myrtilles d'or
Dont la couleur m'attire

Irrésistiblement 
Véronica B


34 commentaires:

  1. On s'est régalées !! C'est notre copine J.(de la gazette du billet précédent) qui s'était chargée de la cueillette. On a hésité, cuire la pâte à blanc ou avec les myrtilles tout de suite. Anne, elle cuit toutes ses pâtes à tartes d'abord à blanc. Nous avons opté pour cette solution et n'avons pas mis de flan.
    Un souvenir fameux ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  2. Oh! J'en ai l'eau à la bouche et j'imagine qu'il ne reste rien :-) Quelle jolie tarte.
    Douce soirée chère Fifi ♥

    RépondreSupprimer
  3. Dans ta pâte ordinaire
    Tu mets de l'or
    Dine
    Air
    Une pâte sablée aux petits bouts des doigts
    ET ces myrtilles d'or
    Dont la couleur m'attire
    Irrésistiblement

    Une so sweet pensée en passant pour ma chère Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de l'or dans nos myrtilles ?...savoureuses je te dis :-)

      Supprimer
  4. les myrtilles...un régal! sur la tarte je mets aussi du blanc d'oeuf battu... hmmmmm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...en neige :-) ce sera pour la prochaine fois!

      Supprimer
  5. Le petit poème d'accorde bien aux étapes de cette recette en images!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, Miss et je suis d humeur taquine avec notre poète 😊

      Supprimer
  6. Souvenir d'Arizona où notre voisin nous en a fait l"introduction: il les déguste direct du congélateur... une par une: un délice comme ce champ boisé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une par une, comme des bonbons acidulés 😊

      Supprimer
  7. Peau d' Anne a soigneusement étalé la pâte avec ses mains dans le moule... Et devinez ? :-) ♥♥♥

    En Haute-Savoie, mes neveux ramassaient les myrtilles au peigne.

    Votre tarte me fait saliver, j'en sens l'odeur d'ici !

    Belle et bonne journée dominicale, Fifi, poutouns

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au peigne?? Je n'avais jamais vu cela! Superbe.

      Supprimer
    2. Je n'ai pu voir la photo du peigne que ce matin. Elle est superbe cette image ♥

      Supprimer
  8. "Peau d'Anne" Qu'elle jolie trouvaille! Celles ci aussi ont été ramassées au peigne . Je n'ai guère de patience pour faire ce travail alors tu comprends mon enthousiasme quand je peux déguster😊 Schmoutz tout gros pour une bonne nuit!

    RépondreSupprimer
  9. Un de mes régals! Mais qui n'est guère toulousain et encore moins grec!!!
    J'ai heureusement un ami Vosgien, devenu Toulousain par amour, qui va chaque année cueillir des myrtilles dans les Pyrénées.
    Son épouse nous prépare la tarte et comme elle n'est pas spécialement fan des myrtilles, tu imagines qui s'en régale?
    Ta tarte est vraiment très appétissante et ta photo lui rend hommage... avant sa disparition!!!
    Bisous Fifi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est dit, il restait deux petites parts pour finir que nous avons soigneusement coupées en 5 :-)

      Supprimer
  10. Autant de plaisir à cueillir ces fruits sauvages, qu'à jouer les pâtissier(e)s.
    Ces quatre images me mettent l'eau à la bouche.

    RépondreSupprimer
  11. Souvenirs belges, les bois, le peigne, et les tartes. Oh que ces souvenirs colorés, tachants (hihi), délicieux me font plaisir! Merci pour ces belles photos aussi.
    Un beso.

    RépondreSupprimer
  12. Tu me fais bien envie Fifi, quelle jolie tarte ! Il faut aller vers les sommets pour les trouver mais quelle récompense !

    Je me souviens de myrtilles dans les Volcans d'Auvergne pendant la coupe d'Europe de Foot !

    RépondreSupprimer
  13. J'aime bien les tartes mais ne suis pas trop Myrtilles moi.
    Il est beau le Christ aux abeilles.
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Mmmm délicieux!
    Et délicieusement croqué :-)

    RépondreSupprimer
  15. Oh la poésie de Veronica, ici ! C'est chouette !
    Les myrtilles, j'adore ! Et elles sont extra pour la vue !!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  16. MAIS, on ne voit pas la photographie des heureuses mangeuses... tous les doigts seraient donc à la tarte et l'appareil à images ne clique pas qui, hélas pour nous, reste délaissé sous la table, bien trop sage !!

    RépondreSupprimer
  17. Les "heureuses mangeuses" de tarte aux myrtilles sont absentes de la photo, c'est normal, trop occupées à se pourlécher les babines et les dents toutes bleues, elles ne sont pas présentables :o)
    Et la photographe comme souvent n'est pas sur la photo mais son esprit toujours :-)
    Bises, chère louve pour un été gourmand et joyeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'esprit-à-Fifi semble s'en être allé digérer au vert tendre du 'grand champ boisé'... en attendant de réapparaître dans d'autres photos bleutés de beauté !!... douce manière d'inventer notre été !!

      Supprimer
    2. Merci ! Merci ! A très bientôt :-)

      Supprimer
  18. Les plus belles et les meilleurs myrtilles du monde sont dans l' Alsace que j' aime ...J' en ai rempli et souvent renversé des petits pots à lait ...!
    Ce sont des petites baies qui ne supportent pas le voyage ...aussi délicieuses que fragiles ... !!
    Moi j' aurais aimé voir la photo des " heureuses mangeuses ... :-)
    Enfin , ta photo, on en mangerai ...
    Schmoutzele tout bleu ...

    RépondreSupprimer
  19. Des myrtilles, il y en a eu très peu dans ma région, elles ont manqué d'eau. Dommage, nous n'avons pas pu faire de tarte cette année, et celle qui est sur ta photo, me fait envie, envie... :-)

    RépondreSupprimer
  20. Tout cela a l'air bien bon!Cela me rappelle les vacances dans les Pyrénées orientales où nous partions pour des après-midis cueillette des myrtilles.Ce temps-là est bien loin!
    Autour de chez ma mère, il n'y a que des champs de grosses myrtilles de culture exploités par des allemands. Bof et bah!

    RépondreSupprimer
  21. Un reportage qui fait saliver. Gare aux taches lol

    RépondreSupprimer
  22. gamins nous allions à la forêt avec maman et il fallait les cueillir...oh que je n'aimais pas...

    RépondreSupprimer

Archives du blog