15 juin 2017

solitude...




La solitude, ça ne m'impressionne pas du tout. Au contraire, j'aime bien ça, ça ressemble à la vie réelle. Quand l'instant est grave, important ou difficile, on est seul, toujours.

Olivier de Kersauson
Promenades en bord de mer et étonnements heureux






Un crabe épris de droiture se refusait d'avancer.
Sylvain Tesson
Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages



On vit les uns avec les autres
[...]
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde
[...]

Les uns contres les autres
Luc Plamondon
musique : Michel Berger
envoyé par Suzanne



 La plage désertée
Vibre de solitude
Elle est à la fois
Un espace clos
Et ouvert sur l'immense
Sur l'intense
Sur l'incomparable beauté naturelle
Et si fragile
D'un monde au bord de l'inconnu
Sur le sable
Un crabe en vie
Ne sait pas sa chance
Ni où le mènera
La fin du jour...

Marine D



Douce et délicate chair
sous la carapace d’enfer
un crabe malheureux

avait le cœur amer
il était amoureux
d’une étoile de mer
saoul de soleil fiévreux
sur le sable en feu
il allait de travers
loin de son repaire
il erre en solitaire
ayant chair de velours
dans des pinces de fer
de la bête en armure
et la belle astérie
l’idylle n’a pas cours
pauvre animal aigri
là finie l’aventure
la plage est un endroit pervers

Amichel 



Pattati pattata
Toutes pinces dehors
Multipliées par les ombres
V de l’avance victorieuse
Moteur en étoiles
J’avance géantissime
C’est moi, j’avance
Comme un rouleur compresseur
Don quichotte des sables armé,
Je danse sur la musique océane.

Maïté L.


27 commentaires:

  1. Deux belles citations.... et un crabe bien planté sur ses pinces, pas aussi petit que l'immensité et la solitude peuvent être grandes !
    merci Fifi.
    Douce journée à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
  2. Un petit crabe 🦀 bien menaçant , plus impressionnant qu'impressionné, grâce au cadrage astucieux !
    J'en pince pour cette photo!

    RépondreSupprimer
  3. Alors la photo est superbe mais décidément je n'aime pas du tout ce genre d'animal. Je n'en pince pas du tout pour lui! Bises alpines. 😊

    RépondreSupprimer
  4. Il a vraiment l' air sur ses gardes pour protéger sa paix et sa solitude ... :-)

    RépondreSupprimer
  5. il est tout beau; je lui souhaite une longue vie à ce petit

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique !!!!

    On vit les uns avec les autres
    [...]
    Mais au bout du compte
    On se rend compte
    Qu'on est toujours tout seul au monde
    [...]

    [ Les uns contre les autres - paroles : Luc Plamondon ; musique : Michel Berger 1978 ]

    Douce fin de semaine :-)

    RépondreSupprimer
  7. La plage désertée
    Vibre de solitude
    Elle est à la fois
    Un espace clos
    Et ouvert sur l'immense
    Sur l'intense
    Sur l'incomparable beauté naturelle
    Et si fragile
    D'un monde au bord de l'inconnu
    Sur le sable
    Un crabe en vie
    Ne sait pas sa chance
    Ni où le mènera
    La fin du jour...

    Bisous Fifi, bravo pour cette très belle photo...

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien les crabes dans mon assiette mais celui-ci est bien trop beau pour être mangé, on dirait un robot, une créature mécanique. Il ferait une belle déco permanente dans une ville nouvelle avec son ombre portée qui est presque plus vraie et vivante que le crustacé (comme celle de Lucky Luke)
    Émouvants squelettes extérieurs qui donnent l'illusion d'être protégé alors qu'ils engoncent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai réalisé il y a peu que j'aimais beaucoup la solitude et ce depuis que je suis toute petite. Peut-être parce que j'ai vécu dans une réserve forestière, ou parce que je n'avais que des frères ? J'aime le silence aussi, mais comment dire le silence en photo ? Je l'imagine bien sur cette plage quoiqu'il doit y avoir de la brise, des risées, un fond de vagues qui se brisent au loin, des cris d'oiseaux là-haut

      Supprimer
    2. Bon j'ai regardé la vidéo et ça m'a donné des instincts de prédatrice ! Tu sais j'ai été élevée à la queue de langouste et au filet de sole...
      Bisous et bon WEnd à toi !

      Supprimer
  9. Elle a raison Marguerite, il est beau ce crabe. C'est le régal de mon Chéri mais moi je préfère les langoustes.
    Moi, la solitude ne me gène pas sauf que j'ai toujours une radio allumée. J'ai horreur du silence.
    Bises et bon week-end !

    RépondreSupprimer
  10. Oh! Il semble énorme sur cette belle plage :-)
    Merci Fifi pour le partage de cette belle photo.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Tout bien considéré, la solitude c'est la liberté.
    J'ai mis beaucoup de temps à m'en rendre compte.
    Que ce soit en promenade, ou pour visiter quelque endroit (château, musée ou expo, par exemple) finalement je préfère être seule afin de prendre le temps de voir les choses en suivant mon idée et de pouvoir suivre librement le chemin qui me tente.
    Tu connais sans doute la célèbre chanson de Purcell, dont on peut trouver (si besoin) la traduction dans cette page.

    Il me semble avoir lu quelque part que pour beaucoup d'espèces de crabe, la plus grosse des deux pinces joue un rôle essentiel lors des parades nuptiales.
    Vu sa beauté, je pense que celui de la superbe photo prise par ton gendre ne fera pas tapisserie !

    Bises et bonne journée, Fifi, je reviendrai plus tard pour voir la vidéo, là il est grand temps pour moi d'aller au dodo :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins quant aux bienfaits de la solitude. La lecture et la photographie sont des activités de solitaires. Dans certaines situations il est important de faire, de façon exclusive, le lien entre ce que nous voyons, ce que nous lisons et notre monde intérieur. Accompagnée cela devient plus difficile sinon impossible. Vive la liberté du/de la solitaire alors ! A rythmer bien-sûr avec nos vies avec l'autre, avec les autres sans qui nous ne serions pas grand chose :-)
      Je ne connaissais pas la chanson de Purcell♥
      Comme toujours, merci Tilia pour ta participation fidèle !!

      Je suis contente de savoir que notre crabe ne soit pas voué à une solitude complète :-)
      Bises vraiment très chaleureuses :-)

      Supprimer
  12. Magnifique ce cadrage qui donne de l'envergure à ce beau spécimen.
    Les parles de Kersauson sont pleine de sagesse.

    RépondreSupprimer
  13. Problème de connexion pour le moment. J espère que le problème pourra se résoudre la semaine prochaine .Bonne fin de semaine à vous tous !

    RépondreSupprimer
  14. très belle photo ... mais triste destinée

    Douce et délicate chair
    sous la carapace d’enfer
    un crabe malheureux
    avait le cœur amer
    il était amoureux
    d’une étoile de mer
    saoul de soleil fiévreux
    sur le sable en feu
    il allait de travers
    loin de son repaire
    il erre en solitaire
    ayant chair de velours
    dans des pinces de fer
    de la bête en armure
    et la belle astérie
    l’idylle n’a pas cours
    pauvre animal aigri
    là finie l’aventure
    la plage est un endroit pervers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Triste destinée", oui, Amichel, "la plage est un endroit pervers", oui. Etre végétarien serait plus réjouissant pour tout le monde :-)

      Tilia prétend que notre crabe ne fera pas tapisserie. Alors on va espérer avec elle, un dénouement plus amoureux :-)
      Merci de lui avoir fait honneur! Et plaisir à nous, qui vous lisons !

      Supprimer
  15. Extraordinaire photo.
    Que peut-il bine faire là, en plein soleil? Chercher une partenaire? le combat? Car pour manger c'est plutôt près de l'eau...
    Bon dimanche chère Fifi.

    RépondreSupprimer
  16. Quel spécimen!
    Peut-être le Crabe aux pinces d'or de Tintin?
    Magnifique. Bravo à l'auteur de la photo.
    Je trouve tout simplement la Solitude régénératrice.

    RépondreSupprimer
  17. Pattati pattata
    Toutes pinces dehors
    Multipliées par les ombres
    V de l’avance victorieuse
    Moteur en étoiles
    J’avance géantissime
    C’est moi, j’avance
    Comme un rouleur compresseur
    Don quichotte des sables armé,
    Je danse sur la musique océane.

    RépondreSupprimer
  18. Comme prévu, je suis revenue pour visionner la vidéo. J'ai été surprise par la taille du crabe "petits pois" ! L'explication de la mue aussi est étonnante. Ces émissions de vulgarisation scientifique sont vraiment bien conçues et réalisées. Quant à l'histoire de la pince, objet de séduction, celle du crabe violoniste (présent dans la vidéo) en est un bel exemple.

    Maintenant, curieuse comme tu me connais, j'ai recherché et j'ai fini par trouver la carte d'identité de ce beau crabe rouge aux jolies pinces blanches.
    C'est un Ocypode ceratophthalma dénommé Horn-eyed ghost crab (crabe fantôme aux yeux en forme de cornes) un membre de la vaste famille des Ocypodidae dont font partie les Ocypodes, communément appelés "Crabe-fantôme" en français.

    Ces crabes vivent dans le sable et se nourrissent de toutes sortes de proies, même mortes. Pour attraper une proie vivante, perchés sur leurs grandes pattes, ils sont capables de battre des records de vitesse. Ils courent si vite qu'ils constituent l'espèce de crustacés la plus rapide de la plage. Parmi leurs proies, il arrive qu'une jeune tortue marine qui vient d'éclore se fasse intercepter par un crabe avant d'avoir réusi à rejoindre la mer, voir cette illustration.

    Bises (nocturnes, pour cause d'insomnie caniculaire !)

    RépondreSupprimer
  19. Génial, Tilia ! Voilà qui nous permet de faire plus ample connaissance avec ce beau spécimen. Jean-Marie et famille seront ravis de tes recherches. Je suis très incompétente en la matière et pour tout dire la chaleur ne m'incite guère à faire des efforts de recherches. Je vais regarder soigneusement tes liens et mettre le nom du crabe dans les libellés :-)
    Je suis une insomniaque comme toi. La canicule nous donne au moins une bonne raison de ne pas dormir.
    Bises accompagnées d'un morceau de chocolat. (rituel d'après repas devant l'ordi:-)

    RépondreSupprimer
  20. miss Crabe s'en part prendre un bain de quiétude et de fraîcheur... en avant toute sur le sable blanc !! telle cette crabesse extra-ordinaire, je m'obstine au clin solitaire d'un vague commentaire - signé la Méduse de St Malo !!??

    RépondreSupprimer
  21. Ne faisons pas de vagues, chère Méduse, l'important est que le commentaire se pose et ne se fasse pas engloutir par miss Crabe :-)

    RépondreSupprimer

Archives du blog