10 avr. 2017

"Pétales roses et pétales blancs..."



Toc, toc, toc !
C’est le printemps,
Pétales roses et pétales blancs !
Chatons de saule et mimosa
Se sont éclipsés
Au bord des routes,
 Et dans les sous-bois.
Au ras du sol : la primevère
Soit le troisième œil,
Celui qui, de son sourire
Annonce le retour du beau temps.
Dans mon jardin
Narcisses ou pervenches
Et corolles au vent,
Coronilles jaune lumière,
Jacinthes en rang serrés
Et par-ci, par-là
Des arbustes vaporeux
Posés en pointillés
Sur fin d’hiver déshabillé.
Ailleurs, une profusion
De buissons japonais
Et de généreux camélias.
Toc, toc, toc !
C’est le printemps !
pétales roses et pétales blancs
Ô mon ciel bleu
Depuis si longtemps le prunus t’attendait…
Mais tout cela ne dure qu’un instant
Quand souffle le vent
Quand survient la pluie
De pétales roses, de pétales blancs !
Tandis que coucous des bois
Et discret myosotis
S’invitent aux abords
Du blanc buisson de perles,
La mésange regagne son nichoir
Les merles sautillent dans la prairie
Entre les pissenlits aux dents de lion
Et les pâquerettes à profusion.
Le printemps va et vient
Entre chapeau de paille et parapluie
Mais petit à petit la nature s’enhardit
Bientôt la froidure tombera dans l’oubli,
Déjà… je vois poindre les premiers coquelicots :
Le printemps fait son numéro !

Marguerite
Le cœur d’or
De la belle
Marguerite
Quel trésor
Les pétales s’amoncèlent
Et bien vite
Elle s’effeuille
Dans le vent
Infidèle
En blessant
Notre orgueil
Qui chancèle
Belles promesses
Tendres caresses
Douce folie
Évanouie

Josette T







Mars qui rigole

Du chaud, du froid
Du froid du chaud
Oh là là
Mars auras-tu bientôt fini
De nous enquiquiner ainsi
Du froid du chaud
Et le narcisse et le lilas
Et l'anémone
l'oiseau imperturbable
Qui fait son nid
Mais oui,
Un papillon
Un peu foufou
Le nuage désorienté
Qui vire au blanc
Qui tourne au gris

Du chaud , du froid
Et de la pluie
Mais ce n'est pas
La fin du monde
Je vous avertis
C'est enfin de l'hiver
Le trépas
Na

Et à présent Avril encore vêtu
Turlututu chapeau pointu
Enrubanné de glycine odorante
N'a pas fini de nous charmer !

Marine D





 "J’écoute vivre les fleurs,
Celles d’ici où bien d’ailleurs,
Chacune berce mon cœur,
D’un enivrant bonheur.
Tous les parfums inondent le ciel,
d’une chaste odeur de miel.
Dans l’azur elles éclosent,
Toutes en chœur avec les roses.
Toutes sont filles de lumière,
Dans le ciel où sur la terre.
Sous le soleil les voilà frivoles,
Ici et là un pétale vole.
C’est des flèches d’or et de flammes,
Charmeuses au cœur de l’âme.
Oh ! Fleur de votre beauté que j’aime,
Mes yeux émerveillés de vous : des diadèmes,
Sans repos, sans sommeil, de jour comme de nuit,
Rêvent, de vos jardins merveilleux : le paradis"

Auteur inconnu

envoyé par Marie-Paule 






Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande ;
Et telle est ma beauté, que l’avare Flamand
Paye un de mes oignons plus cher qu’un diamant,
Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.

Mon air est féodal, et, comme une Yolande
Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
Je porte des blasons peints sur mon vêtement,
Gueules fascé d’argent, or avec pourpre en bande.

Le jardinier divin a filé de ses doigts
Les rayons du soleil et la pourpre des rois
Pour me faire une robe à trame douce et fine.

Nulle fleur du jardin n’égale ma splendeur,
Mais la nature, hélas ! n’a pas versé d’odeur
Dans mon calice fait comme un vase de Chine.

Théophile Gautier
envoyé par Tilia


27 commentaires:

  1. Le printemps en effet revient toujours mais il est toujours différent... En ce moment nous avons les pissenlits en masse, j'oublie si tous les ans c'est le cas et les pâquerettes aussi. Ces simples fleurs suffisent pour nous ravir...
    J'aime beaucoup ces petits bouquets qui partent des troncs, comme si les arbres pouvaient chanter "j'ai le printemps qui me démange"

    RépondreSupprimer
  2. C'est un plaisir que ce retour du printemps, sans oublier le retour de Fifi qui rime avec poésie !
    Félicitations à Maïté et à toi.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour chère Fifi, je suis émerveillée par ton billet printanier, cela me met le coeur en joie. Merci à toi Fifi pour tes superbes photos et à Maïté pour ses merveilleux mots.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  4. Un petit patchwork bien sympathique et bien joli !
    Et bravo à Maïté. :)

    RépondreSupprimer
  5. une jolie panoplie printanière, bravo Fifi.

    RépondreSupprimer
  6. De belles couleurs et un poème ravissant qui me mettent également le coeur en joie. Bon, on nous annonce de la neige à 1000 mètres pour dimanche. J'irai rouler les oeufs dans la neige. ;-) Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  7. Bravo les filles !!! Images et mots s'entendent à merveille en ce printemps fleuri...
    Poésie sur toute la page, tu sais que je ne peux qu'apprécier !
    Belle et douce soirée

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien quand le printemps fait son numéro !! A la deuxième lecture...

    RépondreSupprimer
  9. Le printemps fait son numéro !
    Et quel magnifique numéro sous ton regard !

    Belle semaine :-)

    RépondreSupprimer
  10. De magnifiques photos habillées par une belle poésie.
    Merci Fifi.
    Je t'en brasse fleurie....
    Den

    RépondreSupprimer
  11. Toc, toc, toc...
    On n'a qu'une envie c'est de dire j'arrive.
    La poésie s'installe le long des talus ici avec les premiers coquelicots.
    Un billet poétique à souhait.

    RépondreSupprimer
  12. Marguerite
    Le cœur d’or
    De la belle
    Marguerite
    Quel trésor
    Les pétales s’amoncèlent
    Et bien vite
    Elle s’effeuille
    Dans le vent
    Infidèle
    En blessant
    Notre orgueil
    Qui chancèle
    Belles promesses
    Tendres caresses
    Douce folie
    Évanouie

    RépondreSupprimer
  13. cc
    un vrai bonheur...le printemps..
    bizzz
    bizous
    claire

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Fifi
    Belle poésie fleurie...
    Passe une belle semaine, A +

    RépondreSupprimer
  15. Un délice printanier...
    On ressent à travers cette belle mosaïque tout le plaisir que tu éprouves à sa création.
    Bravo l'artiste !

    RépondreSupprimer
  16. Sublime mosaïque !

    Mars qui rigole

    Du chaud, du froid
    Du froid du chaud
    Oh là là
    Mars auras-tu bientôt fini
    De nous enquiquiner ainsi
    Du froid du chaud
    Et le narcisse et le lilas
    Et l'anémone
    l'oiseau imperturbable
    Qui fait son nid
    Mais oui,
    Un papillon
    Un peu foufou
    Le nuage désorienté
    Qui vire au blanc
    Qui tourne au gris
    Du chaud , du froid
    Et de la pluie
    Mais ce n'est pas
    La fin du monde
    Je vous avertis
    C'est enfin de l'hiver
    Le trépas
    Na

    Et à présent Avril encore vêtu
    Turlututu chapeau pointu
    Enrubanné de glycine odorante
    N'a pas fini de nous charmer !




    RépondreSupprimer
  17. Boa tarde, a primavera chegou e com ela as lindas e belas flores de varias cores encantadoras, a selecção de fotos é de excelência.
    Votos de Páscoa repleta de alegria! Feliz Páscoa!
    AG

    RépondreSupprimer
  18. On y cacherait bien un petit poussin pour le plaisir de regarder et humer de près ce beau printemps!
    Merci et excellent week-end Fifi.

    RépondreSupprimer
  19. Merci Fifi et pour les belles anémones, si gracieuses !
    Zoubis

    RépondreSupprimer
  20. Sublime !
    Tu m'enchantes chaque fois que je viens chez toi.
    Un bonheur à regarder, toutes tes images de ce beau printemps floral.
    L'image du bas est vraiment superbe !

    RépondreSupprimer
  21. Coucou Fifi.
    Bon weekend, Pascal.
    A + 🐤 🐣 🐥

    RépondreSupprimer


  22. "J’écoute vivre les fleurs,
    Celles d’ici où bien d’ailleurs,
    Chacune berce mon cœur,
    D’un enivrant bonheur.
    Tous les parfums inondent le ciel,
    d’une chaste odeur de miel.
    Dans l’azur elles éclosent,
    Toutes en chœur avec les roses.
    Toutes sont filles de lumière,
    Dans le ciel où sur la terre.
    Sous le soleil les voilà frivoles,
    Ici et là un pétale vole.
    C’est des flèches d’or et de flammes,
    Charmeuses au cœur de l’âme.
    Oh ! Fleur de votre beauté que j’aime,
    Mes yeux émerveillés de vous : des diadèmes,
    Sans repos, sans sommeil, de jour comme de nuit,
    Rêvent, de vos jardins merveilleux : le paradis"

    Auteur inconnu

    Bonne fête de Pâques à toi chère Fifi.
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
  23. Pétales roses et pétales blancs, pour ma part c'est l'or des tulipes au centre de l'image qui m'enchante. Leurs pétales fuselés d'un jaune éclatant s'accorde bien avec le poème de Théophile Gauthier intitulé "La Tulipe" :

    Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande ;
    Et telle est ma beauté, que l’avare Flamand
    Paye un de mes oignons plus cher qu’un diamant,
    Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.

    Mon air est féodal, et, comme une Yolande
    Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
    Je porte des blasons peints sur mon vêtement,
    Gueules fascé d’argent, or avec pourpre en bande.

    Le jardinier divin a filé de ses doigts
    Les rayons du soleil et la pourpre des rois
    Pour me faire une robe à trame douce et fine.

    Nulle fleur du jardin n’égale ma splendeur,
    Mais la nature, hélas ! n’a pas versé d’odeur
    Dans mon calice fait comme un vase de Chine.



    La tulipe altière se plaint de ne pas avoir de parfum...
    Comme quoi sur terre, nul n'est parfait ;-)


    Merci pour ta visite au grenier, chère Fifi. J'espère que le temps va s'améliorer sur ta contrée et que ta bronchite va vite céder le pas à la pleine forme retrouvée.
    Belle soirée, et bon lundi de Pâques, bises enchantées par le bain de poésie qui déborde de ta page ;-)

    RépondreSupprimer
  24. Comme c'est beau ! Ravie de rencontrer au passage la belle anémone de Haller, que j'admirais quand elle était encore en fleurs dans les Alpes au début de l'été.

    RépondreSupprimer
  25. Jolies tes 3 dernières photos rajoutées en solitaires, avec des bokehs remarquable, j'aime surtout le graphisme symétrique, la découpe et la luminosité de la tendre pâquerette rose

    RépondreSupprimer

Archives du blog