12 sept. 2016

se baigner...



Plage blanche et eau bleue
 cendre et glace sculptées
 dans l'attente du geyser


Dis mon cœur un jour irais-je

Au pays de glace et de feu
où les oiseaux des neiges
glissent sur l'eau bleue
en un merveilleux manège ?

Dis mon cœur un jour irais-je ?

Au pays où la lumière semble morte
où jaillit la chaleur de sources en dédale
où les vents cruels nous emportent
vers la nuit verte des aurores boréales ?

Dis mon cœur la-bas irais-je ?



Le fulmar polaire fulmine
Contre l'intrus, contre l'arsouille
Qui ternit la blanche hermine
De son abri ; sitôt que mouille
L'esquif que jamais il n'esquive
Furieux, le fulmar l'invective
Son ressentiment il crachouille

 

Archives du blog