27 août 2015

ébouriffé...






31 commentaires:

  1. Très jolie, cette mèche!
    Chouette cadrage .

    RépondreSupprimer
  2. La luminosité des pétales vibre, comme une flamme, c'est magnifique!

    RépondreSupprimer
  3. Un grand sOleil joliment décoiffé !
    merci Fifi... pour ce soleil des jardins !!
    bonne fin d'après-midi...
    Den

    RépondreSupprimer
  4. Ce mèche à mèche ..c' est di grand art à la Fifi ...:-)
    Schmoutzele très très mouillés à tous les deux

    RépondreSupprimer
  5. Pour sûr, elle décoiffe ! cette splendide photo aux couleurs des quatre saisons.

    Le vert printanier des sépales.
    Le jaune des pétales aussi lumineux que le soleil d'été.
    Le marron des capitules aux couleurs de feuilles d'automne
    La blancheur autour des sépales, aussi étincelante que le givre hivernal.

    Chapeau ! Fifi.
    Bises et belle fin d'août

    RépondreSupprimer
  6. Oui, très joli...ce tournesol qui regarde ...le sol...:-)

    Petit poème :

    Cette fleur tellement vivante
    Toute jaune toute brillante
    Celle que les savants appellent Hélianthe
    Toi tu l'as appelée soleil...
    Soleil...
    Hélas! hélas! hélas et beaucoup de fois hélas!
    Qui regarde le soleil hein?
    Qui regarde le soleil ?
    Personne ne regarde plus le soleil
    Les hommes sont devenus ce qu'ils sont devenus
    Des hommes intelligents...
    Une fleur cancéreuse tubéreuse et méticuleuse à leur boutonnière
    Ils se promènent en regardant par terre
    Et ils pensent au ciel
    Ils pensent... Ils pensent... ils n'arrêtent pas de penser...
    Ils ne peuvent plus aimer les véritables fleurs vivantes
    Ils aiment les fleurs fanées, les fleurs séchées...
    .
    Jacques PREVERT.

    Amitiés fleuries.

    RépondreSupprimer
  7. comme une flamme caressante ...superbe fifi

    RépondreSupprimer
  8. De longs cils recourbés
    Sur le coeur de la fleur
    Gorgé de sucs et de parfums
    Regard de coeur
    Ourlé de soie
    La fleur du tournesol...

    RépondreSupprimer


  9. Relu

    regard intime
    ourlé de soie
    l'âme du tournesol...

    Ta photo est merveilleuse Fifi !
    Je pars vite...
    Zoubis

    RépondreSupprimer
  10. Cueillir le vent et se laisser porter par lui, cela semble si bon.
    Un regard très attendri sur ce soleil.

    RépondreSupprimer
  11. C'est BEAU ! BEAU ! BEAU ! et très bien cadré aussi !

    RépondreSupprimer
  12. Un coup de vent coquin souleva sa frange ,et son regard se fit plus intense...
    Belle image au cadrage remarquable

    RépondreSupprimer
  13. Sublime ébouriffure.,bonjour belge.
    http://louisette.eklablog.com blog de ma ville Mons

    RépondreSupprimer
  14. Mèche ensoleillée
    Un oeil tout noir te regarde
    face à l'objectif

    RépondreSupprimer

  15. Oh Fifi prends garde
    cheveu fou regard canaille
    dans le vent d'été

    RépondreSupprimer
  16. Ebouriffé mais tellement beau !

    RépondreSupprimer
  17. merveilleux..........et quelle photo

    Wer das liest kann lesen.

    RépondreSupprimer
  18. De retour ici, je salue au passage la fleur pensive, légèrement décoiffée par un vent coulis bienvenu en cette nouvelle soirée de chaleur étouffante.
    En fait, je passe pour dire qu'il y a du nouveau au grenier au sujet de ton Petit Prince bleu. Cet après-midi j'ai essayé de mettre un nom sur le phénomène qui lui a donné naissance. Et puis j'ai fini par me souvenir d'une apparition du même genre sur le blog consacré à Venise par une autre copinaute.
    Schmoutzele, Fifi, bon dimanche malgré la chaleur (heureusement que Septembre s'annonce plus clément du point de vue des températures !)

    RépondreSupprimer
  19. Une magnifique image présentée par un très bon titre !
    Et un angle de prise de vue super bien choisi :-)

    RépondreSupprimer
  20. Des mèches rebelles en effet, un peu rasta raide sur les bords (de la frange) dont dépassent deux petites oreilles vertes pointues et velues (à moins que ce soient des cornes ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ébouriffée" me rappelle un conte de la collection "j'aime lire". Il y avait une maison avec des fantômes, l'un avait une voix de crécelle, l'autre je ne sais plus, le troisième était appelé "ébouriffé" et était en réalité une plume de coq... J'aimais beaucoup cette histoire même si je l'ai oubliée. Il faudrait que je la retrouve (ainsi que d'autres)

      Supprimer
    2. Que d'albums jeunesse nous avons aimé avec comme prétexte d'ouvrir l'esprit à nos enfants :-)

      Supprimer
  21. Une belle prise de vue, originale à souhait !
    Un retour sur ton blog qui me ravit !

    RépondreSupprimer
  22. Magnifique cette photo, Fifi !
    Ça vibre, comme qui dirait, "au p'tit poil" ! Photo d'avant la canicule, sans doute, ou regain tardif de bourgeons de tiges ?
    De sa naissance à son déclin, le tournesol nous fait tourner le tête, à nous aussi... :-)
    Ici, actuellement, dans les champs non encore récoltés, les têtes lourdes et noires de graines sont tournées vers le sol.
    Je t'en envoie quelques unes de cette provision qui va, espérons-le, permettre d’aider les rescapées de l'année à assurer la reproduction de l'espèce au printemps prochain... Les temps sont durs, et la partie n'est pas gagnée pour la survie de ce petit peuple vaillant, mais tellement menacé par les chamboulements de toutes sortes.
    Bravo pour l'ébouriffé" qui prend place, dans la galerie, auprès du chardon du même nom... :)

    RépondreSupprimer
  23. Alors que “l’effrontée” continue son manège dans la maison dès que la porte est ouverte, les autres oiseaux, moins culottés qu’elle pour suivre son exemple, piaffent dehors, aux abords de la cabane où les provisions sont désespérément absentes. Il leur faudra pourtant se débrouiller jusqu’à l’arrivée du froid...

    RépondreSupprimer
  24. L'angle d'attaque de la photo donne quelque chose d'humain au tournesol. Un visage solaire, lumineux!

    RépondreSupprimer
  25. Riquet à la houppe ;-) J'aime beaucoup le cadrage de cette photo. Bravo, Fifi !

    RépondreSupprimer
  26. Un regard aux cils d' or ... j' aime beaucoup ... :-)

    RépondreSupprimer

Archives du blog