31 déc. 2015

de bonnes choses à déguster...à partager...



ensemble...

"Et puis, qu'est ce que ça veut dire, différents ? C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes...Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences..."
Anna Gavalda



 
 

23 déc. 2015

Noël...




Noël revient...
Qui nous donnera le droit d'espérer ?...
Espérer et faire, est-ce si différent ?...
Naître et faire naître est un travail...
Espérer est une randonnée longue et escarpée...
    Gilbert Adler
 
 

10 déc. 2015

au coeur de la fleur...


" Le changement révolutionnaire n'est pas un surgissement cataclysmique mais une succession interminable de surprises cheminant en zigzag vers une société plus décente. Il n'est pas nécessaire de mener des actions grandioses et héroïques pour participer au processus de changement. Des actions modestes, multipliées par des millions d'individus, peuvent changer le monde. (...) Un optimiste n'est pas nécessairement un joyeux drille sifflotant bêtement au milieu du chaos. Garder l'espoir quand ça va mal n'est pas faire preuve de romantisme aveugle. C'est miser sur le fait que l'histoire humaine est l'histoire, non seulement de la cruauté, mais aussi de la compassion, du sacrifice, du courage, de la bonté. Ne voir que le pire c'est détruire notre capacité à faire quoi que ce soit. (...) Dans la mesure où nous agissons, même en faisant des choses minuscules, nous n'avons plus à attendre la grande utopie à venir. L'avenir est une succession infinie de présents, et vivre maintenant comme devraient vivre les êtres humains, au mépris de ce qu'il y a d'hostile autour de nous, est en soi une victoire merveilleuse.  "

Howard Zinn, Des voix rebelles 




2 déc. 2015

lueurs...



"Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière"
René Char
Les matinaux

 

28 nov. 2015

grêle...


La grêle
Les légers grêlons de la grêle
Bondissent sur le bord des toits ;
Leur chute claire s'amoncelle,
Au pied des murs, en tas étroits ;
Parfois, se heurtant aux parois,
Un grain rejaillit et sautelle
Sur les pavés mouillés et froids,
Comme une blanche sauterelle.
Le sol un instant étincelle,
Argentés de ce fin gravois ;
Les légers grêlons de la grêle
Bondissent sur le bord des toits.
Auguste Angellier



18 nov. 2015

sur la route...suite

 

"La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent"
Albert Camus

 

15 nov. 2015

sur la route...



L’espérance 

J’ai ancré l’espérance 
Aux racines de la vie 
Face aux ténèbres 
J’ai dressé des clartés
 Planté des flambeaux
A la lisière des nuits
 Des clartés qui persistent 
Des flambeaux qui se glissent
 Entre ombres et barbaries 
Des clartés qui renaissent 
Des flambeaux qui se dressent 
Sans jamais dépérir 
J’enracine l’espérance 
Dans le terreau du cœur 
J’adopte toute l’espérance
 En son esprit frondeur. 
Andrée Chédid




11 nov. 2015

écorce...




"Longtemps j'ai embrassé des écorces et me suis déshabillée sous des orages sans personne pour m'accompagner. J'ai besoin que les éléments se déchaînent pour trembler de toutes mes racines et ressentir ce tremblement le long de ma moelle épinière"
Françoise Lefèvre  La première habitude

 

8 nov. 2015

flammes...




A certains moments de notre vie, notre propre lumière s'éteint et se rallume par l'étincelle d'une autre personne. 
Chacun d'entre nous a des raisons de penser avec une profonde gratitude à ceux qui ont allumé la flamme en nous.
Albert Schweitzer

 






6 nov. 2015

"Le jardin comme oeuvre d'art..."







Le Jardin comme oeuvre d'Art

Il y a quelque chose de magique dans les jardins, quelque chose d'unique qui nous comble. Peut être est-ce cette impression que l'homme et la nature peuvent enfin vivre en harmonie et qu'un paradis existe dans notre monde.

Ces jardins, surtout si l'on peut s'y perdre, donnent une impression de découverte, de générosité, et de grandeur. Ils nous subliment.

Entrons dans un grand Jardin et laissons nous faire:
Bientôt nos soucis disparaissent, des pensées originales et créatives chassent les tracas, les peines et l'ennui.

La nature est dessinée et apprivoisée, ici, pas d'entraves, pas de cages, pas de pleurs. Grandioses sont les arbres, belles sont les plantes, fragiles sont les fleurs et libres les oiseaux.

Ami visiteur, bienvenue dans le monde des Jardins.

26 oct. 2015

entre les deux...



mon coeur balance...et vous ? :-)



                                                                              

23 oct. 2015

la porte...




Lorsque se ferme la porte d'une occasion de bonheur , une autre porte s'ouvre ; 
mais nous regardons si souvent la porte fermée 
que nous ne voyons pas celle qui s'est ouverte pour nous
Helen keller





19 oct. 2015

15 oct. 2015

s'asseoir...



"Un lit de lumière, 
une chaise de silence, 
une table de bois d'espérance, rien d'autre :
telle est la petite chambre dont l'âme est locataire" 

Christian Bobin





7 sept. 2015

provisions...



Mange selon la hauteur de ton sac à provisions,
marche selon la largeur de ton pas.
Proverbe tibétain

 

5 sept. 2015

les petites jalouses...



Alors que “l’effrontée” continue son manège dans la maison dès que la porte est ouverte, les autres oiseaux, moins culottés qu’elle pour suivre son exemple, piaffent dehors, aux abords de la cabane où les provisions sont désespérément absentes. Il leur faudra pourtant se débrouiller jusqu’à l’arrivée du froid...
Odile B



 

30 août 2015

ébouriffé, mais...généreux


Ici, actuellement, le temps des fleurs jaunes de tournesols est passé.  Dans les champs non encore récoltés, les têtes lourdes et noires chargées de graines sont tournées vers le sol.


On vient de me faire cadeau de cinq têtes de tournesol en graines, (issues d'une culture sans pesticides). Des porte-graines gros comme des assiettes. J'en ai placé un en évidence sur la terrasse. Dans le quart d'heure qui a suivi, les mésanges et sittelles ont rappliqué. En une semaine à peine, tout a été dévalisé


C'est étonnant de voir avec quelle précision et dans quel ordre chaque graine pleine est délogée de son alvéole, et de constater que les graines raplapla du pourtour de la fleur sont délaissées...


Une fois les graines parties, ce qui reste de la fleur ressemble à un gâteau de cire d'abeille dans la ruche. Pas un centimètre carré de surface qui ne soit occupé...Merveille de la nature ! Toutes les loges sont parfaitement rangées selon une répartition digne d'un travail d'artiste.



Un petit coup de pouce en faveur des rescapées de l'année. Les temps sont durs, et la partie n'est pas gagnée pour la survie de ce petit peuple vaillant, mais tellement menacé par des chamboulements de toutes sortes...
Odile B


Archives du blog