30 déc. 2009

Bonne Année 2010



Rouge
passionnément
le coeur qui bat
sur l'amour cristallisé

Hespérie



A venir
B onheur
C haleur
D ifférence
E motion
F erveur
G aité
H umanité
I vresse
J oie
K ermesse
L umière
M usique
N uance
O ffrande
P aix
Q uiètude
R éveil
S aisons
T endresse
U tilité
V oyage
W ww.
X erès
Yin yang
Z en

Amichel


Des perles douces de neige
Un tapis douillet tendre blanc
Le doigt serre son coeur
Et se danse arabesques
Pour tracer une jolie route
Qu'il souhaite à chacun
Pleine d'amour de santé de paix
Du plus bel rouge de vie
En désirs en envies
Du plus bel goût de vie

Annick

A vous tous mes meilleurs voeux pour 2010 !





________________________

_______________________________________________________________________________________

28 déc. 2009

fragments...



là où se pose le regard
pour tout refuge jeu de mémoire
fragments de vie
fragments de ville
éclat qui jaillit
le cœur est fragile

Lali


Que ce décor abstrait
ne manque pas d'attraits
quel est donc son secret
qui ainsi nous distrait
quelle magie de traits
quels doux tons discrets
en tissent l'à peu près
où le rêve apparaît
la beauté transparait
de ce cadre concret
de fragments de reflets

Amichel


___________________

_______________________________________________________________________________________

22 déc. 2009

Douceur et lumière...


Les confitures de kakis sont à l'image des fruits; de l'ambre doré, de l'or nature, propre à ensoleiller les petits déjeuners des matins les plus gris.


Une goutte
Rien qu'une
Et dedans tellement
Une cuillère belle de chair
Qui salive les papilles
D'un Noël de son sucre
Dans sa perle précieuse

Annick



A vous tous !
Un Noël de Douceur et de Lumière !


_____________________

20 déc. 2009

Gourmandise...




Les kakis se mangent complètement "blets" c'est à dire mous de l'intérieur, et se dégustent alors à la petite cuiller; leur saveur s'apparente à celle de l'abricot et de la datte fraîche. La peau fine, au gout âpre, ne se consomme pas.



Chair offerte
pépite sucrée d'hiver
la gourmandise perle
et coule, ambrée ...

Hespérie


Butiner se croquer tendre
En délice de bel de ciel
Dans nos yeux tous les deux
Bel fruit d'amour goûteux
Se déguster nectar de vie

Annick


Beau « fruit d'amour goûteux » ..(annick)
qui rend Noël de neige heureux
quand on cueille ses pommes d'or
où le soleil semble t-il dort
en attendant le réveil du printemps
avec nous les oiseaux sont contents
si douce est la chair des kakis
si grand bonheur et plaisir exquis
un vrai cadeau que les rois mages
mettent aux sabots des enfants sages

Amichel


Croqué bel mûr
Se dégouline
Et une perle
Se lèche la langue
Qui fort adroite
Se fait gourmande
Sous la cascade
Belle d' or sucré

Annick
_____________________


19 déc. 2009

l'arbre de Noël ...suite...




Originaire d'Asie (Chine et Japon), le plaqueminier s'est adapté sans problème à nos contrées, mais on le rencontre plus fréquemment dans les pays méditerranéens. Les jardins publics l'adoptent fréquemment comme arbre ornemental.
Il est doté d'un feuillage magnifiquement coloré, passant du vert au rouge foncé. Ses fruits, les "plaquemines" ou "kakis", pendent comme des oranges aux branches de l'arbre. Si les kakis font penser aux oranges ou aux clémentines par leur couleur, ils ressemblent plus, par leur taille, leur forme, leur peau à des tomates.






Fruits à chair douce, onctueuse, juteuse et sucrée, riche en vitamines et sels minéraux, les kakis sont recherchés sur les marchés, au côté des fruits exotiques.




Bravant les pluies d'automne, les fruits restent accrochés aux branches par un pédoncule solide, bien après la chute des feuilles.


Le soleil a soufflé dans sa paille
Et ses petites bulles
Délicates accrochées
Se dandinent au vent
Se laisse embrasser la bise
Prennent leur douche sous la pluie
Si bels baisers de vie
Annick

_____________________

18 déc. 2009

l'arbre de Noël d'Odile



Ce plaqueminier, encore appelé "arbre à kakis" a 20 ans. Planté dans le jardin voisin, il donne généreusement, chaque année à cette saison, une avalanche de fruits qui font ployer ses branches. Les feuilles tombant bien avant les fruits, l'arbre offre un spectacle étonnant, qui n'est pas sans rappeler l'oranger, surtout lorsqu'il s'il se détache sur un ciel bleu. C'est peut être ce rappel de l'oranger, peu commun chez nous, qui me fait considérer cet arbre comme magique, chaque fois qu'il se couvre de fruits...
Cette année encore, je le considère comme le plus bel arbre de Noël qui soit



Odile


En gourmande de tant
J'aime cette image
Où le fruit est croqué
C'est plein de vie dedans

Annick
____________________________

10 déc. 2009

conciliabules....



mêlée de libellules
en conciliabules
on oit mandibules
qui tintinnabulent
ça rit ça gesticule
ça n'a rien de ridicule ...

Amichel


Têtes à têtes secrets
les rires et les cachotteries
s'invitent dans le quadrille
tulles et chaussettes zébrées
butinent la fantaisie :
c'est le bonheur que l'on grapille !

Hespérie

Des hommes en tutus
Des femmes en chaussettes
C'est une jolie mêlée
De forts bels ressentis
Car la douceur d'un homme
Le mollet d'une femme
Et l'épaule de l'homme
La nuque de la femme
Pour se faire des calins
C'est une jolie mêlée
Que de s'aimer de bel

Annick

_______________________________________________________________________________________

3 déc. 2009

pluie d'automne



Sur le tronc noueux des jours
Gouttes translucides, perles de pluie
éclairent en douceur les bois velours
chères breloques suspendues à l'infini ...





Un frais soleil d'automne
allume aux branches
des guirlandes de pluie
rendant moins monotones
le bois des gelées blanches
griffé de traits de suie


Amichel




Fouillis fouillas
Sels des bels arbres
L'automne chuchote
Ses perles rares




28 nov. 2009

miel, menthe, caramel...


Couleurs d'Automne
Babils sucrés
Dégoulinés
Tendresses mouillées
Parfums humides
Aux couleurs celles
De bel Automne

Annick


Soleil dans le ciel
automne de miel
herbes luxuriantes
automne de menthe
arbres sensuels
automne de caramel

Amichel


Nos bonheurs glissent contre la vitre
et dessinent des rubans
où vibrent
le miel de nos caresses
la menthe de nos rires
et le caramel de nos baisers ..

Hespérie
_______________________________________________________________________________________

19 nov. 2009

transparences...


Ouvrage cristallin
étoffe végétale
tissage divin
organza et percale
quand la lumière danse
sur tes dentelles
elle joue des transparences
qui ensorcèlent ...

Hespérie


Les feuilles en sursis
se parent de soleil
parures éclatantes et douces
qui tremblent dans le vent
en attendant leur chute lente
en pluie d'or de novembre

Amichel


Blog en pause pour un petit temps !
Bisous de bonne semaine à vous tous !
______________
_______________________________________________________________________________________

16 nov. 2009

posée là...





Petite feuille perdue
Erre dans l'espace vide
En quête de doux bras
D'une feuille bien belle
Bien au chaud se nicher
Pour s'herbier avec elle

Annick



Posée là
à l'automne de ma vie
de l'or pour tout éclat
mais des rêves infinis

Hespérie



une feuille d'or
glisse sur une vitre
larme d'automne

Amichel


__________________________________________________

12 nov. 2009

sur la route...


Une route
C'est peu
Et tellement déjà
Une main qui se tend
Pour la marcher
Son aventure de vie


Des gros troncs
Solides et usés
D'avoir vu défiler
Des vies devant
Et puis ces frêles
Ces tous jeunes
En tuteurs se pousser
Pour un jour
Eux aussi
Pouvoir dire
On a vu et entendu
La vie se passer
Nos bouts de branches

Marcher avec toi
Mon amour
Serrer ta main
Chaude et tendre
Marcher le pas
Jouir de la vie
Tout simplement

Annick



Si la route m'invite
fruits au sol et ombre du pommier
m'appellent et j'hésite :
m'asseoir et déguster ou avancer ?

Hespérie




la main dans la main avec annick ..

sur une route de campagne

entre de vieux pommiers

un matin frais ensoleillé

avant que l'hiver ne gagne

on avance le coeur gai

et tout le long du chemin

on chante d'anciens refrains

que le temps jamais n'éfface

et qui jamais ne nous lassent

naifs couplets de notre enfance

qui accompagnent notre errance

« va d'un bon pas ne faiblit pas... »

crois moi le bonheur n'attends pas

suis bien ta route mon gars !

Amichel
______________________________





8 nov. 2009

déchirures...



sous les ors du pampre
le raisin cueilli
Le vin dans les fûts
lentement vieilli
la feuille de vigne
se meurt et s'empourpre
on dirait que coule
de leurs déchirures
le sang de l'automne

Amichel

L'été n'est plus
Sur la trame des jours
perles de garance
éclats de feu
c'est l'automne qui avance
et fane et meurtrit
les douceurs émerveillées ...

Hespérie


_______________________________________________________________________________________

3 nov. 2009

haie d'honneur...




C'est la saison des merveilles
quand les verts éclairent encore
l'or s'invite et pose vermeil
en gerbe sur le décor ...

Hespérie


Entre deux rangs de vignes
rousses et mordorées
bec dessus bec dessous
le merle et la grive
se saluent en passant
l'une et l'autre un peu chancelant
d'avoir trop becqueté
ici et là des grappes mures
tant de leurs grains dorés
l'automne à ses nobles oiseaux
moqueurs et chapardeurs
ne pouvait offrir mieux
à leur bonheur champêtre
que cette haie d'honneur

Amichel

_____________________________________


Cergie m'a transmis la médaille du "Créativ blogger" ! Cela commence bien ! Je n'arrive pas à faire un copié/collé de ma médaille, il ne vous reste qu'à aller l'admirer chez Cergie ! ;-)
J'ai envie de décerner cette distinction à vous tous, chacune et chacun qui passez par là et aussi à vous tous qui n'y passez pas, parce que je crois que la créativité est la chose la plus répandue et la plus merveilleuse en chaque être humain. Vivre tout simplement et dès le départ,demande une bonne dose de créativité et chaque jour nous utilisons ce don, chacun et chacune selon sa situation et à sa manière.
Cergie est modeste, elle pense qu'elle n'est pas créative mais "intuitive" et "opportuniste" !
La créativité opportuniste est à mon sens la plus difficile et la plus haute, elle consiste à accueillir ce que la vie me donne avec gourmandise et reconnaissance, à exploiter et explorer ce que la vie me donne sans m'appesantir plus que de raison sur ce que la vie n'a pas pu m'offrir.
Merci Cergie pour ton amitié !
:-)

Le jeu consiste aussi à dire 7 choses "inconnues" de soi !
donc....
Je suis bon public.... limite ravie de la crèche !
Le bonheur total pour moi, c'est écouter tomber la pluie, bien au chaud, sous ma couette.
Ma tarte préférée, à la compote de pommes, meringuée.
Mes livres sont mes nounours.
Je trouve mon chat très intelligent, sauf quand il ramène un oiseau :o(((
Je joue au foot avec mon chien.
Je passe trop de temps devant cet écran.





_________________________________________________________________

26 oct. 2009

Madrigal


Ce reflet que j'admire
n'est pas plus délicieux
que le ciel qui se mire
dans l'éclat de vos yeux.

Amichel


Je regarde le ciel
Et je te vois
Mon ange
Tu es mon bel de bleu

Annick



Madrigal, tendres lagrimas
de coton filé
Et les nuages chantent à la surface
et le bleu vibre, enchanté ...

Hespérie


Cent regards sur des paysages familiers
cent clins d'œil d'école buissonnière
cent invites à voir les yeux écarquillés
du coeur de fifi le ciel et les lumières

Amichel

__________________________________________________________________

C'est la centième image publiée par Au fil...et je profite de cette occasion pour vous remercier tous, vous qui passez par ici de temps en temps... régulièrement, ou exceptionnellement et qui laissez vos mots, votre bonne humeur, votre humour, vos conseils...

Vos mots sont la raison d'être pour moi de ce passe temps virtuel, inutile, addictif :-) mais aussi, créatif, jouissif, amical !

Nous sommes un peu des extra terrestres les uns pour les autres et le passionnant de l'affaire est quand même de pouvoir communiquer de cette façon ludique et sympathique avec des "étrangers" à l'autre bout du monde ou plus près.
Nous nous devinons un peu les uns les autres, par l'image que nous donnons à voir, par nos commentaires rapides ou discrets ou par d'autres qui ont l'ampleur d'une conversation amicale.
La distance est grande entre une amitié réelle et virtuelle et pourtant que de petits bonheurs amassés par ce fabuleux moyen de communiquer

Je voudrais dire un merci tout particulier à l'ami Amichel pour sa touchante et belle poésie, ici ou ailleurs ....ailleurs, j'ai oublié l'autre jour de citer Nina, Nina la douce, Nina la discrète ! Elle a déserté son blog pour le moment mais si vous êtes amateur de belles images et de poésie, allez faire un tour chez elle ! Vous y trouverez de bien belles choses, vous y retrouverez Amichel et bien d'autres...!




_______________________________________________________________________________________

20 oct. 2009

ombres...



Vêtue de transparences
je danse végétale
sur les lignes ombrées du soleil


Hespérie


Sa paume nervurée
Se donne en transparence
A la lumière du temps
Qui laisse l'ombre derrière

Annick

_______________________________________________________________________________________

18 oct. 2009

chemin de vignes...


Au calvaire se poser
fermer les yeux et respirer
l'or des vignes et le bleu du ciel

Hespérie


Des carrés gâteries de vignes
Aux grains de raisins tous gros ronds
Et si à la pêche à la ligne
La grappe gonflée se laisse prendre
Le verre de vin sera bel bon

Annick
_______________________________________________________________________________________

14 oct. 2009

grappillon


Quelques grains
Et déjà
La bouche s'approche
Cueillette
Ses lèvres de belle gourmande

Annick


"Grains lourds et sucrés

dans les rangées je grappille

vendanges"

Hespérie


Allons grappiller
le grappillon
sous le pampre
pourpre
de la treille
vermeille
volage comme papillon
gourmande
"la bouche s'approche"
prête
à la cueillette ...

Amichel


Oublié
bien caché et discret
pour les plus gourmands

jeandler

_______________________________________________________________________________________

11 oct. 2009

"tu t'en vas..."


Fier et nonchalant
un cygne glisse
sur l'étang
blanc si blanc
ainsi
au fil du temps
L'amour rêvé
passe et s'en va
mélancoliquement

Amichel


_______________________________________________________________________________________

8 oct. 2009

rose d'automne...


"si on m'offrait une rose pareille, je serai prête à faire n'importe quoi"

à Delphinium :


On effeuille la marguerite
Pour tirer au sort nos amours
Mais la fleur que l’amour mérite
Est la rose au sang de velours

Sa vie si brève nous désarme
Et le soleil fane ses joues
Le vent lui fait verser des larmes
De sa beauté le temps se joue

Le cœur se blesse à ses épines
Et son parfum parfois rend fou
Qu’importe à celui qui devine
Que du bonheur elle est l’atout

Elle s’offre à qui la contemple
Et se donne au premier venu
Quand dans la rosée elle tremble
Au petit matin toute nue

La nuit dans un rayon de lune
Sa pourpre est caresse de soie
Au rêveur qui cherche fortune
La rose est un trésor de roi

Amichel

__________________________________________________________________________________

5 oct. 2009

le jour se lève...




une aube d'aquarelle
où se mélangent
les feux du soleil naissant
l'haleine froide du matin
les trainées mauves des nuages
sur le buvard mouillé du ciel

Amichel


Vous pouvez lire encore Amichel chez:
Véronique

chez Ossiane

chez MJ.Dupierris il joue encore avec les mots en compagnie de Véronique :-)






_______________________________________________________________________________________

30 sept. 2009

nostalgie...


Plus personne ne frappe
à ma porte
comme autrefois
seul mon coeur
cogne encore
dans ma potrine
au rythme du tictac
de l'horloge qui bat
tristesse des jours
amère solitude
où sont allés
les rires de jadis
et les éclats joyeux des voix
je n'entends plus
le bruit des pas
devant ma porte
seul miaule encore
de temps en temps
un chat
et le vent par dessus le toit
ah!que m'importe
mes souvenirs tombent en poussière
la seule qui ne m'oublie pas
et qui viendra
quand je ne l'attendrai pas
sans frapper à ma porte
m'emportera
ah!que m'importe
qu'on referme sur moi
la porte

Amichel



_______________________________________________________________________________________

25 sept. 2009

"feuillages jaunissants"...



Tapisseries... Pâtisseries

Pour savourer
un mille feuilles d'automne
demandez donc la recette
au vent gourmand
qui en roule la pâte
au soleil
les bons jours de septembre

Amichel



_______________________________________________________________________________________

22 sept. 2009

19 sept. 2009

maison...


Un coin si bel fleuri
Si plein d'amour dedans
Donne l'envie d'allonger
Ses pensées belles douces
De se laisser planer
Son joli champ de vie

Annick


Mille et une fleurs
aux douceurs
chantantes
joyeuse symphonie
de notes enchanteresses
dévalent le talus
dans un charmant tohu-bohu
de tendres et joyeuses couleurs
le cœur
pris dans la danse
éclate
en rires fous
d' école buissonnière
et cabriole
avec elles

Amichel

15 sept. 2009

Ah si j'avais des choux...





C'est pas le Pérou
j'suis dans les choux
pas d'or inca
dans mon cabas
j'ai les bras cassés
par ces brassicassés
du choux au machu pichu
c'est une récolte fichu
pas de subvention d'l'unesco
je fais la manche à cuzco
pour un auvergnat ripou
un choux est un choux

Amichel

_

_______

12 sept. 2009

"la croute et la mie"


"un ange qui donne
son coeur et sa vie
la croute et la mie
du pain de ses rêves"

Amichel


Attentive
Sa main offre
De la mie

Annick

_______________________________________________________________________________________

9 sept. 2009

tentation...


Tentation
ou gravitation
fruit défendu
ou fruit descendu
est ce celle du grand newton
est ce pomme de la damnation
ou pomme d'un éclair soudain
songe divin
ou faute
elle finifra compote
ou tarte tatin
à moins que la croque
sans que ça choque
un chenapan
aussi gourmand

Amichel

_______________________________________________________________________________________

6 sept. 2009

allumés !


L'automne pour parure
ne pouvait rêver mieux
que ce plaisir des dieux
la grappe opulente et mure
dans un coeur de verdure
chaque grain sans pareil
est un petit soleil
un or liquide à boire
qui coule du pressoir
sublime liqueur
alchimique bonheur
charnel et goûteux royaume
de saveurs de senteurs d'arômes
qui en bouche explosent
indicible métamorphose
trésor du vieux patriarche
ce bon Noé de l'arche
féeries
inouïes
divin
vin

Amichel


Dans un trou de lumière
Le raison blanc mûrit
Il a grandi des mois
Pour en arriver là
Et sa vue donne à boire
Avant qu'il soit en verre

Annick

_______________________________________________________________________________________

1 sept. 2009

à cache-cache...


la lune rousse
pleine et ronde
d'or éclabousse
la nuit profonde

Amichel

_______________________________________________________________________________________

27 août 2009

ciel d'orage...



Quand le ciel est noir de nuages
on voit les fiers coquelicots
lancer leur défi aux orages
en de rouges coquericos

dans l'air vibrant l'herbe frémit
l'avoine aussi que vent affole
il semble que le champ gémit
et que les pavots caracolent

la douce chanson de la pluie
fraîche et babillante enjôleuse
qui de la fleur nourrit le fruit
sera pour eux tendre berceuse

et quand le soleil reviendra
en se redressant sur leur tiges
pousseront d'orgueilleux hourras
leurs corolles où le sang se fige

Amichel




_______________________________________________________________________________________

15 août 2009

verte...



Allons nous rouler
dans l'herbe si verte
le coeur chamboulé
et les mains alertes

un bleu ciel de lit
au dessus de nous
veille sur nos vies
et nos ébats fous

entre deux baisers
un petit mulot
qu'on a dérangé
pointe son museau

une grosse caille
fuyant vers les blés
nos tendres batailles
s'en va se cacher

Allons nous rouler
dans l'herbe si verte
le coeur chamboulé
et les mains alertes

Michel



Suis pas très présente sur vos blogs, sommes en train de repeindre la cuisine: vert bronze pour le mobilier, blanc mentholé pour les murs :-)
A bientôt !
_______________________________________________________________________________________

10 août 2009

conserver...




Photo prise aux "Jardins des 6 sens" du parc de Wesserling Haut-Rhin

"Du passé heureux nous ne pouvons conserver que le souvenir, c'est à dire,
le parfum du verre" Azorin

_______________________________________________________________________________________

4 août 2009

passants...





_______________________________________________________________________________________

31 juil. 2009

grand'mère...

d'une petite Ambre qui est née au pays de la "Pierre dorée et du Beaujolais" !
clic au dessus
Tous nos voeux de bonheur à petite Ambre, à ses parents, et à ses grands-parents, à
tout "le cercle de famille" agrandi !


_________________________________________________________________

29 juil. 2009

tous les chemins.........




Va toujours par le chemin le plus court, et le plus court est le chemin tracé par la nature.
[Marc-Aurèle]

envoyé par bleudetoi

_______________________________________________________________________________________

22 juil. 2009

tournesols...


Quand l'idéal se déplace, il faut bien qu'on s'oriente différemment.
Le tournesol reste fidèle au soleil.
Jean Rostand

envoyé par Bleudetoi

« 1-2-3... » soleil

Pour saluer
le bel été
le rire éclatant
des tournesols
jouant
avec
le Soleil Roi

« 1-2-3... » soleil

chaque pétale
est un rayon d'or
qui s'élance
du coeur de la fleur
alvéolé tel
un gateau de miel

« 1-2-3... » soleil

le tournesol
du bel été
a la chaleur d'un astre
gorgé de bonheur

« 1-2-3... » soleil

Amichel


Je vous souhaite à tous un bel été !!!

19 juil. 2009

graminées...




...Ams, tram, graminées ,
Pic et pic et colégraminées ,
Bour et bour et ratatam,
Ams, tram, graminées .
Quel programme a miné
Un gras minet
allègre ami né
dans les graminées
herbes aigres aminées
... Ams, tram, graminées ,
Pic et pic et colégraminées ,
Bour et bour et ratatam,
Ams, tram, graminées .

Amichel

_______________________________________________________________________________________

15 juil. 2009

Cocorico !!!


«C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière.»
[ Edmond Rostand ] - Chantecler

«Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve.»
[ Edmond Rostand ] - Chantecler

HYMNE AU SOLEIL

Je t’adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,
Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,
Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,
Se divise et demeure entière
Ainsi que l’amour maternel !

Je te chante, et tu peux m’accepter pour ton prêtre,
Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu
Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,
L’humble vitre d’une fenêtre
Pour lancer ton dernier adieu !



Je t’adore, Soleil ! Tu mets dans l’air des roses,
Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !
Tu prends un arbre obscur et tu l’apothéoses !
Ô Soleil ! toi sans qui les choses
Ne seraient pas ce qu’elles sont !
Extrait de "Chanteclerc"

Edmond ROSTAND
(1868 - 1918)

envoyé par
Amichel

________________________________________________________________________________________

11 juil. 2009

traversée...


"Entre Dieu existe et Dieu n'existe pas, s'étend tout un champ immense que traverse

à grand peine le vrai sage" A. Tchekhov



Sur la mer verte des prés
un sillage poudreux
une terreuse raie
qui la partage en deux
un chemin de traverse
où le soleil pleut averse
passage pour sage ouvert
ou menant au diable vauvert ?

Amichel


______________________________________________________________________________________

8 juil. 2009

photographié par les photographes...




Pour Cergie ! :-)
J'ai retrouvé, la photo faite par les jeunes photographes à partir du château de Castelnaud, et qu'on devine sur la l'image précedente. C'est le château de Beynac situé sur la commune de Beynac-et-Cazenac , département de la Dordogne.
Si mes souvenirs sont justes, le château de Fayrac se situe entre les deux.

photographiés...




_______________________________________________________________________________________

4 juil. 2009

photographiée...


J'ai descendu dans mon jardin (bis)
Pour y cueillir du romarin
Gentil coquelicot, Mesdames
Gentil coquelicot nouveau
J'n'en avais pas cueilli trois brins (bis)
Qu'un rossignol vint sur ma main
Gentil coquelicot, Mesdames
Gentil coquelicot
Il me dit trois mots en latin (bis)
Que les hommes ne valent rien
Gentil coquelicot Mesdames
Gentil coquelicot
Que les hommes ne valent rien (bis)
Et les garçons encore moins bien
Gentil coquelicot Mesdames
Gentil coquelicot
Des dames, il ne me dit rien (bis)
Mais des d'moiselles beaucoup de bien
Gentil coquelicot Mesdames
Gentil coquelicot

____________

26 juin 2009

Archives du blog